Manque de débit ou de pression

 

Vous ouvrez votre robinet et mauvaise surprise : peu d’eau en sort. Cet écoulement anormal résulte le plus souvent d’un problème de débit ou de pression dans votre installation.

Avant tout, il faut distinguer débit et pression de l’eau.

  • Débit de l’eau : il s’évalue en calculant la durée nécessaire pour remplir un récipient (votre évier, un seau, etc.). Plus cette durée est longue, plus le débit est faible.
  • Pression de l’eau : pour la mesurer, il suffit de tenter d’arrêter l’écoulement de l’eau en obstruant le bout du robinet avec le pouce. Plus l’obturation est facile, plus la pression est basse.

Que faire une fois que le diagnostic est posé ?

  • En cas de baisse de débit, vous devez vérifier l’état de votre installation :
    • en démontant les filtres des robinets. S’ils sont bouchés par des particules de calcaire, nettoyez-les en les trempant dans du vinaigre, sans oublier de les rincer
    • en vérifiant que le robinet d’arrêt est ouvert à fond
    • en contrôlant que les robinets de sectionnement sont eux aussi bien ouverts et non obstrués par du calcaire (inutile de les démonter pour cela : les manoeuvrer quelques fois suffit).
  • En cas de baisse de pression, vous devez vous assurer que le réducteur de pression* de votre installation fonctionne convenablement.

*Non obligatoire pour les installations privées.

Notre responsabilité
Le Code de l’Eau prévoit que nous assurions un débit de min. 300 l/h dans les conditions habituelles d’exploitation du réseau. Nous devons par ailleurs garantir une pression statique comprise entre 2 et 10 bars à l’endroit du compteur (hors écart et cas isolé).

Si le respect de ces prescriptions ne convient pas au client, c’est à lui d’adapter le débit ou la pression à ses besoins.

Si le client estime que les prescriptions émises par le Code de l’Eau ne sont pas respectées, il peut demander la vérification du débit et de la pression d’eau en nous contactant.