Du plomb dans l’eau du robinet ?

 

Depuis fin 2013, la concentration en plomb dans l'eau potable est limitée à 10 microgrammes/litre. Nous remplaçons tous les raccordements en plomb encore présents sur le réseau.

L’Union européenne a fixé fin 2013 la teneur maximale en plomb dans l'eau du robinet à 10 microgrammes/litre. Les analyses des échantillons régulièrement prélevés sur le réseau indiquent que l'eau fournie par la SWDE répond dans la plupart des cas aux normes les plus strictes.  Même lorsqu'elle circule dans des tuyauteries en plomb, les normes sont respectées.tuyaux en plomb

La présence de plomb dans l'eau du robinet provient principalement de la dissolution du plomb dans les canalisations fabriquées dans ce métal.

L’importance de cette dissolution varie selon plusieurs critères :

  • le temps de stagnation de l'eau dans les canalisations ;
  • la longueur et le diamètre des canalisations ;
  • la composition de l'eau. Une eau acide et/ou faiblement minéralisée accélère la dissolution du plomb dans l'eau ;
  • la température de l'eau. Le plomb est 2x plus soluble dans une eau à 25°C qu’à 15°C ;
  • le phénomène d’électrolyse (si les conduites sont utilisées comme prise de terre, par exemple).

Le risque zéro

Pour respecter la limite de teneur de plomb dans l'eau, la SWDE a choisi d’éliminer toute possibilité de contact entre l'eau et le plomb de ses canalisations. Depuis plusieurs années, la SWDE investit massivement pour remplacer tous les raccordements en plomb encore présents sur le réseau.

Pour être totalement efficace, il est indispensable que les propriétaires d’immeubles remplacent également les tuyauteries en plomb de leurs installations privées (situées après le compteur d'eau). La plupart des immeubles encore équipés de canalisations intérieures en plomb sont généralement des logements construits avant les années 60.

Le plomb est-il dangereux pour la santé ?

Chez les enfants, plus exposés, les intoxications par le plomb peuvent entraîner de l’anémie voire des troubles neurologiques. Chez l’adulte, le plomb peut être responsable de douleurs abdominales, troubles neurologiques ou anémie. Il peut aussi être à l’origine d’hypertension artérielle.

Ces effets, rares en dehors du contexte des contaminations industrielles, peuvent être réduits par l'application de normes plus sévères en ce qui concerne l'eau de consommation. L'ingestion de plomb via l'eau d'alimentation ne conduit que très rarement à des cas d’intoxication. En revanche, elle peut contribuer à son imprégnation dans l'organisme.

Quelques mesures préventives...

En attendant de remplacer vos canalisations privées, prenez déjà quelques mesures préventives  :

  • le matin ou en cas d’absence prolongée, laissez couler l’eau quelques instants (jusqu’à ce que l’eau fraîchisse) avant de l’utiliser pour des besoins alimentaires. Réservez la première eau à d’autres usages comme la douche, le bain, le nettoyage, la chasse des wc, etc. En effet, l’eau qui a stagné dans une tuyauterie en plomb peut éventuellement contenir une forte teneur en plomb. L’idéal serait de tirer la chasse d’eau ou de prendre sa douche avant de préparer le café le matin ;
  • n’utilisez jamais l’eau chaude du robinet à des fins alimentaires ;
  • entretenez régulièrement les éléments de robinetterie. Les brise-jets des robinets peuvent être démontés et nettoyés pour enlever les impuretés accumulées ;
  • n’ouvrez pas un robinet brusquement lorsque vous voulez prendre de l’eau à des fins alimentaires, alors que la conduite est en métal. Une variation subite du débit peut engendrer le décrochage de particules de métal qui pourraient se retrouver dans l’eau consommée ;
  • évitez l’utilisation d’un adoucisseur d’eau qui peut favoriser la dissolution du plomb dans les tuyauteries.