Votre suivi de consommation

 

À la maison, c'est la chasse des WC qui utilise le plus gros volume d'eau (en moyenne 36% de la consommation journalière). Suivent ensuite l'hygiène corporelle (32%), la lessive (13%), le nettoyage ménager et l'arrosage des plantes (8%), la vaisselle (7%), la boisson et la préparation des aliments (4%).

L’index de votre compteur indique votre consommation d’eau en mètre cube (1 mètre cube = 1 000 litres). Les chiffres sur fond noir représentent votre consommation en mètres cubes, tandis que les chiffres rouges renseignent sur votre consommation en litres.

Seuls les chiffres sur fond noir sont pris en compte pour l’établissement de votre facture.

Lorsque la SWDE vous invite à lui communiquer l’index de votre compteur annuel, c’est ce nombre qu’il convient de transmettre via votre espace client ou via l’indexphone.
Pour plus de détail, lisez attentivement notre invitation à relever votre compteur.

Plus d'information

Je soupçonne une fuite…

Retrouvez ici nos conseils pour vérifier si vous avez une fuite et éviter les mauvaises surprises à la réception de votre facture annuelle.

 

Les index diffèrent, que faire ?

Menez votre enquête, avec l'aide d'un plombier si nécessaire, pour localiser la fuite et la réparer au plus vite.

Les fuites les plus courantes sont celles liées à une défectuosité d’un appareil ou de l’installation privée tel que la défectuosité de l’adoucisseur, une fuite au WC ou au robinet, …

Si vos recherches ne vous donnent aucun résultat ou que votre plombier détecte une fuite difficilement décelable, vous êtes probablement victime d’une fuite cachée.

Dans ce cas, la SWDE peut vous aider.

Qu’est-ce qu’une fuite cachée ?

Il s'agit d'une fuite difficilement décelable sur une installation privée de distribution alimentant un logement.

En cas de fuite cachée, la SWDE peut vous accorder une réduction de votre facture.

 

Que fait la SWDE en cas de fuite cachée ?

La SWDE va déterminer le volume de la surconsommation en se basant sur la moyenne de vos consommations des trois années précédentes.

  • La consommation annuelle moyenne est facturée au tarif normal.
  • La surconsommation est facturée à raison de 50% du CVD (exonération totale du CVA) avec un maximum plafonné à 2.000 m³.

 

Quelles sont les conditions pour la reconnaissance ?

  • Le volume de la surconsommation doit être supérieur à 50m³ et équivaloir au minimum au double de la consommation normale.
  • Il faut avoir communiqué son relevé annuel au moins deux fois sur les trois années qui précèdent l’année du constat.
  • L’augmentation de la consommation doit provenir d’une fuite difficilement décelable sur une installation privée. Sont exclues :
    • Les fuites consécutives à la défectuosité d’appareils ménagers
    • Les fuites provenant des installations sanitaires et de leur raccordement
    • Les fuites survenant sur l’installation de chauffage et leur raccordement

Toutefois, une exception est faite sur les fuites provoquées par une défectuosité de la soupape de sécurité du boiler (uniquement pour les clients domestiques). Ces dernières peuvent être prises en compte pour l’octroi d’une réduction tarifaire.  

  • Il faut que l’installation soit conforme. La présence d’un clapet anti-retour et vanne après compteur est indispensable pour pouvoir bénéficier de la réduction.

 

Quels sont les documents à fournir ?

Un simple email adressé à notre service clientèle pour expliquer la situation et demander la reconnaissance d’une fuite cachée. Celle-ci doit être accompagnée de la preuve de la réparation de la fuite (factures de la réparation, photos, etc.). Cette réparation devra être effectuée dans les 60 jours de la connaissance de la fuite cachée.

 

Si vous rencontrez cette situation, contactez-nous.

 

La SWDE garantit une pression statique comprise entre 2 et 10 bars à l’endroit du compteur (hors écart et cas isolé).

Pour en savoir plus sur le débit et la pression, consultez notre page relative à ce sujet.

Un contrôle régulier de l’index du compteur permet de suivre l’évolution de votre consommation et de vérifier l’éventualité d’une augmentation anormale (fuite).