SWDE - COSUCRA - Un partenariat au service d'une gestion durable des ressources en eau

17.05.2021
 

 

COSUCRA, leader sur le marché de la protéine de pois et la SWDE, leader wallon de la production et la distribution d’eau potable, ont signé un partenariat à long-terme pour permettre la croissance de l’entreprise familiale belge, tout en veillant à une gestion durable de l’environnement par une exploitation rationnelle des ressources en eau du Tournaisis.

Implantée depuis 1852 à Warcoing, en Wallonie picarde, COSUCRA était à l’origine active dans la production sucrière. Au cours des vingt dernières années, le groupe a connu une profonde mutation pour devenir une entreprise de pointe dans la production d’ingrédients végétaux d’origine naturelle issus de la chicorée et du pois.

Aujourd’hui, COSUCRA emploie plus de 300 personnes en Belgique et commercialise ses ingrédients à travers le monde dans les secteurs de l’alimentation et de la nutrition-santé. Pour répondre à une demande mondiale en croissance constante, l’entreprise belge prévoit une augmentation de sa production dans les années à venir.

Si actuellement COSUCRA se fournit en eau principalement via l’Escaut et ses installations privées qui lui permettent de puiser dans la nappe phréatique, l’augmentation de ses activités devrait générer une demande supplémentaire.

Concilier croissance économique et gestion durable des ressources

Basée à Warcoing, en Wallonie picarde, COSUCRA se trouve sur la nappe phréatique des calcaires carbonifères qui s’étend de Namur à Lille.

Le niveau de cette nappe diminue depuis 1910 et a atteint un seuil critique à la fin du siècle dernier. C’est dans ce contexte, qu’en 1995, Wallonie, Flandre et France s’engageaient en commun à réduire leurs prises d’eau dans la nappe, les volumes équivalents étant fournis par le complexe de la Transhennuyère à Gaurain-Ramecroix, construite à cette occasion et exploitée par la SWDE.

La Transhennuyère valorise en eau potable des millions de m3 d’eau évacuée par l’industrie carrière très active dans la région. Ces importants volumes étaient auparavant rejetés dans l’Escaut. 

Depuis la mise en place de ce dispositif, on observe une remontée progressive de la nappe des calcaires carbonifères. Celle-ci doit néanmoins rester sous surveillance.  Elle est encore loin d’avoir regagné ses niveaux historiques.

Les besoins en eau de COSUCRA seront couverts par le complexe de la TRANSHENNUYERE

Dans une volonté partagée de contribuer à une gestion durable des ressources en eau, COSUCRA a décidé de se fournir en eau auprès de la SWDE à partir de 2024.

La Convention s’étend sur les 25 prochaines années.

La SWDE effectuera les travaux nécessaires pour permettre de connecter les installations de COSUCRA avec les adductions qui acheminent les eaux produites à la Transhennuyère.

A partir de 2024, la SWDE sera en mesure de fournir l’eau nécessaire à l’entreprise.  Cette capacité augmentera progressivement à partir de 2026, permettant ainsi à COSUCRA de réduire et puis d’interrompre ses prises directes dans la nappe phréatique, tandis que dans le même temps des volumes supplémentaires d’eau d’exhaure des carrières seront valorisés. Cela permettra également à l’entreprise warquinoise de se recentrer sur son cœur de métier en arrêtant la potabilisation de l’eau qu’elle puisait dans l’Escaut.

COSUCRA représentera alors, à elle seule, 2% des volumes distribués par la SWDE en Région wallonne.

Cette convention aura donc forcément un impact positif sur la rentabilisation des infrastructures existantes et des futurs investissements de la SWDE en Hainaut occidental et participera donc aux efforts déployés par la Société pour maîtriser ses coûts d’exploitation afin de maintenir la facture d’eau à un prix raisonnable.

Pour Eric Van Sevenant, Président du Comité de Direction de la SWDE,

« Dans l’effort collectif nécessaire pour parvenir à une gestion durable de nos ressources en eau, cette convention a une valeur d’exemple. Elle souligne la responsabilité et le rôle que les acteurs privés peuvent jouer en la matière et témoigne de la capacité d’adaptation et d’innovation des sociétés de distribution pour prendre en compte les besoins économiques des entreprises. La SWDE est fière de pouvoir contribuer de la sorte au développement d’une entreprise wallonne, leader mondial dans son secteur »

Du côté de COSUCRA, les retombées s'annoncent tout aussi positives. Non seulement ce partenariat permettra à l’entreprise de sécuriser son approvisionnement en eau, mais il lui fournira également de l’eau de qualité, issue d’une gestion durable. Et c’est précisément l’un des engagements que s’est fixés COSUCRA à l’horizon 2030 ; la gestion durable de l’eau dans ses processus de production.

Pour sa part, Jacques Crahay, CEO de COSUCRA,

« Nos activités d’extraction des ingrédients nécessitent beaucoup d’eau de qualité alimentaire. Continuer de puiser dans la nappe calcaire n’était pas une option durable pour nous, contrairement à l’utilisation des eaux de surface qui représentait une solution envisageable. Néanmoins, nous avons opté pour la proposition faite par la SWDE car elle nous a semblé plus sûre et mieux adaptée à l’utilisation de la ressource, selon les critères des Objectifs de Développement Durables de l’ONU. Il reste que nous continuerons bien sûr à nous efforcer de réduire notre consommation d’eau tout au long des 25 prochaines années ! »