Légionellose : quels sont les risques ?

Chapô

La légionellose est une maladie potentiellement mortelle provoquée par une bactérie, la Legionnella, assez répandue dans la nature. On en trouve en faible quantité dans la plupart des eaux de surface. C’est dans l’eau tiède stagnante (± 40°C) qu’elle prolifère le plus. Au-delà de 60°C, elle ne résiste pas et meurt relativement rapidement.

banniere-legionnellose-v3
Corps

Comment attrape-t-on la légionellose ?

La maladie apparait suite à l’inhalation de microgouttelettes en suspension dans l'air contenant la bactérie Legionella. En revanche, l’ingestion d’eau contaminée ne présente a priori pas de risque.

Le danger d’inhalation provient surtout des douches, jacuzzis et circuits d’air conditionné de grands bâtiments (hôtels, écoles, centres sportifs, hôpitaux). Les tours de refroidissement des bâtiments et de l’industrie constituent une autre source de danger importante. Les risques sont accrus dans les hôpitaux et les maisons de repos car c’est là que se trouvent les personnes les moins résistantes à la maladie.
 

Quelles mesures de précaution pour les collectivités ?

Afin de limiter au maximum la présence de légionnelles dans les collectivités, il est nécessaire d’agir préventivement.

  • Concevez un réseau interne adapté avec un débit de boucle suffisant en tout point du réseau, sans zone de rétention. Prévoyez des tuyauteries bien dimensionnées pour faire circuler réellement les débits calculés à la bonne température dans chaque colonne. Cela permet un bon équilibrage du réseau.
  • Limitez autant que possible la présence de tartre. Il constitue un point d’accroche pour le biofilm, dans lequel se développe la Legionella. Surveillez particulièrement la boucle et les échangeurs.
  • Maintenez une température de départ suffisante (entre 55 et 60°C).


    Si vos canalisations intérieures sont calorifugées, vous pouvez maintenir une température constante supérieure à 50°C sur la boucle, et, de ce fait empêcher le développement de la bactérie.

    Le Centre scientifique et technique de la Construction (CSTC) donne des recommandations et conseils pratiques pour les grands bâtiments soumis à des exigences légales spécifiques.
     

    Contrôler la présence de Legionella dans l’eau

    À votre demande, notre laboratoire peut réaliser des prélèvements et des analyses de type Legionella sur les eaux de réseau d’eau chaude sanitaire sous accréditation ISO 17025. En fonction de l’origine de l’eau sanitaire, le dénombrement des bactéries par mise en culture peut être précédé d’une détection qualitative des échantillons négatifs (absence de Legionella pneumophila) par amplification génique (PCR). Les résultats sont disponibles endéans les 24 heures. Dans ce cas, l’analyse par mise en culture est ensuite entamée uniquement en présence d’ADN de Legionella détectée par PCR.

    Dans le cas où votre demande concernerait des analyses de type Legionella sur les eaux de tour de refroidissement, nous sous-traitons celles-ci à un laboratoire externe accrédité ISO 17025.
     

    Et pour les particuliers ?

    Le risque d’attraper la légionellose ne se pose généralement pas dans les logements individuels. Vous pouvez cependant prendre quelques mesures de précaution :

    • évitez la stagnation de l’eau tiède ;
    • faites en sorte d’avoir le circuit d’eau chaude le plus court possible ;
    • veillez à ce que l’eau chaude reste en permanence à une température comprise entre 55 et 60°C ;
    • placez une bonne isolation thermique entre les conduites d’eau chaude et froide.
    Questions fréquentes

    À quels paramètres de qualité l’eau potable doit-elle satisfaire ? Qui fixe ces critères ?

    L’eau de distribution doit satisfaire à de nombreux paramètres de qualité. Ceux-ci sont fixés par les normes du Code de l’eau wallon. L’eau provenant de notre réseau est analysée quotidiennement afin de vérifier sa conformité aux normes.  

    Que faire lorsque j’ai des doutes sur la qualité de l’eau ?

    La qualité de l’eau doit satisfaire aux normes légales de potabilité. Cette qualité est sévèrement contrôlée, mais un problème peut toujours survenir.

    En cas de doute, contactez-nous. Votre demande fera toujours l’objet d’un examen attentif. En cas de nécessité, nous enverrons un technicien sur place pour une enquête plus approfondie. Il prélèvera éventuellement des échantillons d’eau. L’analyse au laboratoire déterminera les éventuelles mesures correctives à prendre pour rendre la situation conforme.

    Plus d'information :

    Voir la qualité de l'eau pour mon adresse

    Contacter la SWDE