Qualité de l'eau

 

Durée : 

A discuter. Il s’agit au départ d’une formation suivie ensuite d’un encadrement du travail de longue haleine que l’opérateur local lui-même aura à prester. La durée sera notamment fonction des ressources que l’opérateur local compte mettre à disposition.

Public concerné : cadres et techniciens chargés de maintenir la qualité sanitaire de l’eau destinée à la consommation humaine.

Capacité : 10 personnes

Objectif :

La mise en place d’un Water Safety Plan (WSP) est le moyen le plus efficace pour garantir en permanence la sécurité sanitaire de l’approvisionnement en eau destinée à la consommation humaine et de s’assurer de la qualité fournie. Ce n’est pas uniquement une analyse du risque, c’est également un travail d’équipe d’expert et de personnels de terrain mettant des plans d’actions en œuvre afin de gérer de manière préventives les risques liés à l’alimentation en eau pouvant impacter la santé humaine .

Au cours de missions successives, la problématique de mise en place d’un Water Safety Plan sera traitée avec les responsables du maintien de la qualité de l’eau distribuée.

Contenu :

  • Présentation de la méthode WSP vue par l’OMS
  • Identifications des sources de risques
  • Recherche des événements dangereux
  • Présentation de l’analyse de risques effectuée
  • Evaluation du risque
  • Traitement du risque
  • Etude de faisabilité des plans d’action
  • Elaboration des plans d’action
  • Elaboration de la surveillance opérationnelle et des procédures
  • Indicateurs de performance et de suivi des WSP

Durée : 1 jour

Public concerné : cadres et techniciens supérieurs

Capacité : 10 à 15 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant sera capable de comprendre les principaux procédés industriels utilisés dans le traitement de l’eau potable, identifier les risques sanitaires liés au traitement et analyser les causes d’un problème par le diagramme d’Ishikawa (diagramme des 5M), par la méthode des « 5 Pourquoi ? »

Contenu :

  • Généralités
  • Traitement de l’eau
  • Réactifs utilisés en traitement de l’eau
  • Analyse des modes de défaillance
  • Analyse des causes d’un problème
  • Documents utiles dans le cadre d’un audit technique

Durée : 2 jours

Public concerné : cadres techniques et techniciens chargés de la qualité des eaux dans le cadre du processus de traitement des eaux

Capacité : 15 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant sera capable de prendre en considération les aspects transversaux susceptibles d’influencer la qualité de l’eau

Contenu :

  • Utilité et rôle d’une cellule d’expertise dans le cadre du contrôle de la qualité des eaux
  • Comment la cellule d’expertise apporte-t-elle une valeur ajoutée aux services opérationnels ?
  • Domaines abordés :
    • Audit technique
    • Débriefing incident polluant
    • Traitement de demandes spécifiques
    • Formation du personnel
    • Approche WSP
    • Utilisation de capteurs de mesures en continu

Durée : 1 jour

Public concerné : cadres et techniciens

Capacité : 15 à 20 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant sera capable de prendre en charge la désinfection de l’eau produite et distribuée dans les réseaux et détecter l’origine de problèmes organoleptiques résultant de la désinfection ;

Contenu :

  • Désinfection
  • Les phénomènes de déclins bactériens
  • Actions des désinfectants sur les cellules vivantes
  • Les désinfectants utilisés dans la pratique de traitement d’eau potable
  • Les sous-produits de la désinfection
  • Aspects organoleptiques
  • Nature des aspects organoleptiques
  • Origine des composés et causes de leur apparition dans les réseaux
  • Influence de l’activité biologique sur la flaveur de l’eau
  • Influence du désinfectant sur la flaveur de l’eau
  • Influence de l’interaction avec les matériaux dans les aspects organoleptiques
  • Influence du système de production sur les aspects organoleptiques
  • Influence du système de distribution
  • Influence de l’architecture du réseau sur les aspects organoleptiques

Durée : 3 jours

Public concerné : cadres techniques et techniciens supérieurs

Capacité : 10 à 15 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant sera capable de maîtriser les phénomènes d’entartrage rencontrés dans les eaux dures ou chargées en sels

Contenu :

  • Equilibre calco-carbonique :
    • Enjeux de l’atteinte de l’équilibre calco-carbonique
    • Aspects théoriques
    • Détermination de l’agressivité ou du caractère incrustant
    • Le graphique Legrand Poirier
    • Facteurs influant sur le caractère agressif ou entartrant et la corrosivité
  • Phénomène d’entartrage :
    • Mécanisme de l’entartrage
    • Evaluation du risque d’entartrage
    • Conséquences de l’entartrage
  • Moyens préventifs et curatifs :
    • Diminution de la concentration en calcium,
    • Diminution ou maintien de la teneur en carbonates
  • Etude de cas pratiques
    • Méthode de vérification du bon équilibre - évolution dans le réseau, adaptation du traitement (mélange eau)

Durée : 1 jour

Public concerné : techniciens de réseau

Capacité : 15 à 20 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant sera à même de comprendre et éviter les différentes altérations de la qualité de l’eau distribuée.

Contenu : 

  • Causes de l’altération de la qualité de l’eau
  • Identification des facteurs à l’origine de la dégradation de la qualité de l’eau
  • Connaître les causes d’apparition des goûts et odeurs
  • Les bonnes attitudes pour éviter un problème de qualité d’eau
  • Comment réduire les problèmes de qualité de l’eau distribuée
  • Comment procéder en cas d’évènements polluants 
  • Réponse à 77 questions que le public  se pose le plus souvent au sujet de l’eau potable

Durée : 2 jours

Public concerné : cadres techniques et techniciens

Capacité : 15 à 20 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant aura acquis des connaissances de base en matière de qualité d’eau dans ses aspects, chimiques, organoleptiques et bactériologiques. Il sera capable d’identifier le risque sanitaire (probabilité de survenance et gravité, conséquences) lié à la présence de polluants physico-chimiques et bactériologiques.

Contenu :

  • Notions de chimie :
    • Acide – base
    • Les sels
    • pH
    • Equilibre calco-carbonique
    • La conductivité
    • La turbidité  et  la couleur
    • L’oxydo-réduction
  • Application à la distribution d’eau :
    • Incidences sanitaires potentielles des principales substances chimiques toxiques générées dans les réseaux de distribution
    • Equilibre calco-carbonique
    • Corrosion
    • Entartrage
  • Bactériologie :
    • Les non conformités bactériologiques
    • Traitement des eaux et santé
    • Les indicateurs de contamination fécale
    • Les germes pathogènes
    • Les bactéries pathogènes spécifiques des eaux destinées à la consommation humaine
    • Les protozoaires infectieux
    • Les polluants organiques
    • L’eutrophisation des eaux de surface
    • Analyse du risque sanitaire
    • Mise en place de systèmes de contrôle multi-barrières

Durée : 4 jours

Public concerné : cadres et techniciens chargés du contrôle de la qualité de l’eau

Capacité : 10 à 15 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant sera capable d’adopter une attitude préventive vis-à-vis des incidents de qualité d’eau, d’en apprécier les risques et apporter les mesures correctives.

Contenu :

  • Différence entre incident polluant et contamination
  • Typologie des incidents et des contaminations
  • Les différents incidents et contaminations possibles aux différentes étapes de la production
  • Les différents incidents et contaminations possibles aux différentes étapes de la distribution
  • Pour chaque type d’incident et/ou de contamination identifié examen des mesures à adopter
  • Outil d’aide à l’évaluation des risques
  • Correction des mesures préconisées
  • Rappel des notions générales en matière de détection des risques et prévention
  • Méthode AMDEC - Examen des facteurs de risques : fréquence, conséquence, criticité
  • Application d’une méthode de définition des risques aux actions de préventions définies
  • Examen d’un ou deux cas de risques avec leurs actions de prévention
  • Traitement du risque

Durée : 2 X 5 jours

Public concerné : Direction et cadres laboratoire/Qualité eau. Direction Communication.

Capacité : 2 à 10 personnes

Objectif :

La formation concerne l’organisation du reporting exploitant les données disponibles (LIMS ou autres) de manière à mesurer les performances de la gestion de la qualité d’eau et pouvoir anticiper toute dérive au niveau de l’altération de l’eau.

A la fin de la formation, le participant sera capable de mettre en place et de suivre les indicateurs pour le suivi des performances analytiques des laboratoires ainsi que les performances opérationnelles de la gestion qualité d’eau.

Contenu de la formation :

  • Performances analytiques du Laboratoire
  • Performance opérationnelle de la gestion qualité d’eau (production et distribution)
  • Outils de pilotage & Indicateurs de performance au sein des laboratoires (KPI)
  • Outils de pilotage du programme de surveillance de la qualité des eaux
  • Supports informatiques pour l’exploitation des données qualitatives du contrôle de la qualité des eaux
  • Rapports types traitant les données du contrôle de la qualité des eaux
  • Reporting du contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine au sein d’une entreprise
  • Circuit de l’information des différents éléments relatifs aux données du contrôle de la qualité des eaux (interne/externe)

Durée :

  • Audit de l’existant : 1 à 2 jours par laboratoire (si existence de plusieurs sites)
  • Formation à la norme ISO 17025 : 1 à 2 jours pour une présentation sommaire
  • Aide à la rédaction d’un manuel qualité, des procédures et des méthodes d’essai : 15 à 20 jours
  • Accompagnement à l’accréditation des activités de laboratoire : 2 x 2 jours par audit (l’accréditation étant une amélioration continue, le nombre d’audits dépendra du degré de maîtrise souhaité par le laboratoire et de l’ampleur des méthodes d’essai à couvrir)
  • Validation des méthodes : 2 jours

Public concerné : cadres et techniciens du laboratoire.

Capacité : 10 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le laboratoire disposera d’un système de management de la qualité lui permettant de maîtriser la qualité des résultats émis par le laboratoire. Le laboratoire disposera également de l’ensemble des documents lui permettant d’introduire une demande d’accréditation de ses activités selon le référentiel ISO 17025.

Contenu :

  • Audit de l’existant :
    • Audit des activités du laboratoire
    • Identifier les pratiques du laboratoire
    • Ecarts par rapport à un système respectant les exigences de l’ISO 17025
  • Formation à la norme ISO 17025 :
    • Sensibilisation et formation au contenu de la norme ISO 17025
    • Présentation détaillée des chapitre 4 (Prescriptions relatives au management ) et chapitre 5 (Prescriptions techniques)
    • Etablissement des liens (et des écarts) avec le mode de fonctionnement actuel
  • Aide à la rédaction d’un manuel qualité, des procédures, des méthodes d’essai : 
    • Rédaction d’un manuel qualité
    • Rédaction des procédures d’organisation
  • Accompagnement à l’accréditation des activités de laboratoire
    • Vérification de l’implémentation correcte par le laboratoire de son système de management de la qualité tel que défini au sein du manuel qualité et des procédures d’organisation
    • Audits des activités du laboratoire afin d’identifier le degré de maitrise du système de management de la qualité, du respect des procédures et de la législation en vigueur
    • Formulation de recommandations pour que le laboratoire améliore ses activités
  • Validation des méthodes :
    • Méthodologie de validation des méthodes d’essai selon la norme NFT90-210 (répondant aux critères des normes ISO 5725) sera présentée et adaptée aux méthodes du laboratoire
    • Etablissement d’un plan d’expérience  pour la validation d’une méthode du laboratoire
    • Encodage des données récoltées dans un fichier Excel (mis à la disposition du laboratoire). Ces données serviront à établir concrètement un dossier de validation

Durée : 1 à 2 jours 

Public concerné : cadres et techniciens du laboratoire.

Capacité : 3 à 5 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant disposera, pour chaque méthode d’analyse abordée, des connaissances nécessaires pour comprendre le principe de fonctionnement de la méthode et établir un protocole de validation de celle-ci afin d’en évaluer ses performances. Une formation pratique sur des équipements à la pointe de la technologie permettra de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises (uniquement pour les formations sur le site de la SWDE).

Contenu :

  • Analyse des anions inorganiques par chromatographie ionique :
    • Principes de base de la chromatographie
    • Spécificités de la chromatographie ionique appliquée à l’analyse des anions inorganiques
    • Acquisition des compétences pratiques par une manipulation sur les équipements du laboratoire de la SWDE
    • Validation des méthodes selon la norme NFT90-210 (répondant aux critères des normes ISO 5725)
  • Analyse des métaux par ICP-MS :
    • Principes de base de l’ICP-MS
    • Spécificités de cette méthode appliquée à l’analyse des métaux dans l’eau
    • Acquisition des compétences pratiques par une manipulation sur les équipements du laboratoire de la SWDE
    • Validation des méthodes selon la norme NFT90-210 (répondant aux critères des normes ISO 5725)

Durée : 1 jour

Public concerné : cadres et techniciens chargés de la qualité de l’eau

Capacité : 15 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant sera sensibilisé à la qualité de l’eau au travers des programmes de prélèvements et sera capable d’appréhender les programmes de contrôle et ainsi, d’améliorer la maîtrise de la qualité de l’eau du captage au robinet du consommateur.

Contenu :

  • Stratégie d'échantillonnage
  • Aspect légal du contrôle de la qualité de l'eau
  • Comment déterminer le point de prélèvement
  • Programme de prélèvements

Durée : 1 jour (présentation générale du laboratoire et des cellules).

Public concerné : cadres et techniciens du laboratoire.

Capacité : 10 personnes

Objectif :

L’objectif de cette formation, réalisée sur le site du laboratoire de la SWDE, est de familiariser les participants à l’analyse des échantillons d’eau par un laboratoire de grande routine (> 1.000.000 paramètres analysés par année). Une attention particulière sera portée à la qualité des résultats communiqués aux clients (tant internes qu’externes) au travers de l’accréditation selon le référentiel ISO 17025.

Contenu :

  • Présentation des activités du laboratoire de la SWDE
  • Principales activités des quatre cellules composant le laboratoire (prélèvement, chimie inorganique, chimie organique et bactériologie).
  • Utilisation d’un LIMS (Laboratory Information Management System) pour améliorer l’efficience des activités du laboratoire

Durée : 4 X 5 jours

Public concerné : Direction et cadres laboratoire/Qualité eau. Direction Informatique, Direction Communication.

Capacité : 2 à 8 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le laboratoire aura la possibilité d’acquérir un LIMS répondant à ses besoins opérationnels et fonctionnels.

Contenu de la formation :

  • Séminaire de lancement du projet :
    • Présentation générale du projet à l’ensemble des parties prenantes.
    • Faire le point sur la situation et le contexte local, le cadre juridique et légal de la surveillance de la qualité d’eau, l’organisation interne de l’entreprise ou du département en charge de la surveillance de la qualité d’eau
    • Identifier les opérateurs de formations présents dans le pays
    • Exposer la méthodologie du projet, ses différentes étapes, le planning, les livrables ainsi que les prérequis
    • Prendre connaissance de l’infrastructure informatique locale
  • Analyse des données existantes et déterminations des besoins exprimés par les différentes équipes métiers impliquées :
    • Analyse SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats) de la situation initiale au niveau de l’infrastructure informatique, des données analytiques disponibles et de tout élément documentaire relatif à la qualité de l’eau en collaboration avec l’ensemble des acteurs impliqués dans le projet de mise en place d’un système de management de l’information du laboratoire
  • Réalisation d’une cartographie fonctionnelle selon les différents métiers et besoin des utilisateurs finaux :
    • Etablir un modèle « Entité-relation » en se basant sur les besoins de l’ensemble des acteurs de la qualité de l’eau. Détermination des tables de données nécessaires ainsi que leurs relations (échantillon, paramètre, site, opérateur,…), définition des clés/attributs, des cycles de vie, de la stratégie de planification,…
  • Réalisation des clauses techniques particulières pour appel d’offre et identification des solutions techniques pouvant répondre aux besoins définis :
    • Sur base de l’infrastructure réseau disponible, de l’analyse SWOT et de la cartographie fonctionnelle, accompagnement à la réalisation des clauses techniques et identification des différents progiciels disponibles sur le marché pouvant répondre à l’ensemble des besoins définis préalablement
  • Etudes technique des offres soumissionnées : 
    • Participation au jugement technique des offres reçues

Durée : 4 X 5 jours

Public concerné : Direction et cadres laboratoire/Qualité eau. Direction Communication.

Capacité : 2 à 10 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant sera capable de mettre en place des procédures de communication, interne et externe, en matière de qualité d’eau.

Contenu :

  • Processus de communication en matière de la qualité des eaux en Belgique.
  • Communication en cas de crise se rapportant à la qualité des eaux
  • Diagnostic des processus en matière de la qualité des eaux : Accompagnement pour la réalisation de l'état des lieux
  • Aspects organisationnel et procédural : Proposition de plan d'élaboration des procédures en matière de communication QEAU
  • Analyse et finalisation des procédures en matière de la qualité des eaux

Durée : 3 jours

Public concerné : cadres et techniciens chargés des prélèvements

Capacité : 20 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant sera capable d’établir un programme d’échantillonnage selon les objectifs ou contraintes fixés en ayant les outils pour le faire dans l’esprit de l’ISO 17025.

Contenu :

  • Normes ISO relatives aux prélèvements et aux analyses sur place
  • Stratégie d’échantillonnage – programme d’échantillonnage
  • Instructions de prélèvement
  • Méthodes d’analyse des paramètres sur place
  • rédaction d’instructions pour le prélèvement de différents types d’eau (destinée à la consommation humaine, souterraine, de surface,…)

Durée : 1 jour

Public concerné : cadres et techniciens chargés du fonctionnement de stations de traitement

Capacité : 15 personnes 

Objectif :

A la fin de la formation, le participant sera capable d’appréhender les pistes d’amélioration et d’optimisation des processus de traitement d’eau de surface.

Contenu :

  • Théorie de l’eutrophisation et pistes de solutions
  • Explication théorique des procédés de traitement et méthodes analytiques pour réglage du process
  • Exploitation et optimisation des dispositifs de :
    • Coagulation
    • Floculation
    • Décantation
    • Filtration

Durée : 1 jour

Public concerné : cadres et techniciens chargés du fonctionnement de stations de traitement

Capacité : 15 personnes

Objectif :

A la fin de la formation, le participant sera capable de mettre en place un système de maintenance préventive des équipements d’une station de traitement d’eau.

Contenu :

  • Contrôle, entretien et étalonnage des équipements
  • Modes opératoires
  • Intérêt, utilisation et rédaction de modes opératoire
  • Intérêt, utilisation et rédaction de fiches de vie pour les équipements

Durée : 1 jour

Public concerné : cadres et techniciens chargés de l’exploitation de station de traitement de l’eau

Capacité : 10 personnes 

Objectif :

A la fin de la formation, le participant comprendra le rôle des membranes pour le choix d’une filière de traitement de l’eau pour les eaux de surface

Contenu :

  • Techniques membranaires 
  • Cas d’application de la nanofiltration dans les stations de traitement d’eau de surface en provenance  de la Gileppe et de la Vesdre 
  • Le type de traitement à la station d’exploitation de la Vesdre 
  • Pourquoi modifier le traitement de l’eau aux stations d’exploitation de la Gileppe et de la Vesdre