La SWDE et VIVAQUA signent une convention de coopération pour 20 ans

05.02.2018
 

Pour rencontrer leurs ambitions et interêts communs, ViVAQUA et la SWDE ont décidé de mettre en place une collaboration structurée entre leurs services, afin d’augmenter la qualité de leurs prestations au service de  la population et d’en diminuer les coûts.  La signature s’est déroulée au complexe de la Tranhennuyère à Gaurain-Ramecroix en présence du Ministre-Président Willy Borsus qui a salué cette initiative comme annonciatrice de plus d’efficacité au service du public.

Vivaqua et la SWDE partagent le même défi : investir dans le renouvellement et la modernisation d’infrastructures anciennes tout en maintenant une facture d’eau soutenable pour le budget des ménages. Les premiers effets de cette collaboration se traduiront dans le secteur de la production d’eau.

 

 

La SWDE a reçu mission du Gouvernement wallon de mettre en œuvre le Schéma Régional des Ressources en Eau (SRRE) dont la finalité est de garantir l’alimentation en eau, en quantité et en qualité, des entreprises et citoyens wallons en tenant compte de l’évolution de la démographie (en hausse), de l’habitat et des activités économiques et de l’évolution climatique.

Dans cette optique, le gouvernement wallon incite à une rationalisation et des synergies entre opérateurs visant une optimisation de l’utilisation des ressources et des infrastructures. Il convient également de tenir compte du fait que 154 millions de m³/an sont captés en Wallonie et distribués vers Bruxelles et la Flandre. VIVAQUA est le principal opérateur de ces tranferts d’eau inter régionaux. Le rapporchement entre les deux principaux opérateur belges en matrière de production et de distribution d’eau potable en vue d’améliorer leur efficacité et leur performance au service de la population s’inscrit forcément dans cette vision.

Pour rappel, avec 303 millions de m³ par an (171 SWDE + 132 VIVAQUA) la SWDE et VIVAQUA représentent 43,2 % de la production d’eau potable en Belgique et 78,7 % des volumes captés en Wallonie. Les captages et le réseau de transport qu’elles exploitent respectivement sont des maillons essentiels de la sécurisation des fournitures d’eau à l’ensemble de la population de la Wallonie et de la Région Bruxelles-Capitale.

Dans un premier temps, cette collaboration se traduira par :

  • l’échange et le partage d’expertises et de compétences,
  • la réalisation de projets communs en relation avec leur domaine d’activité,
  • la mise à disposition de l’expertise et de moyens en personnel et en matériel d’une partie à l’autre en vue de l’exécution de missions ponctuelles
  • l’échange des « bonnes pratiques » liées à la gestion des réseaux d’eau potable,
  • la passation de marchés publics conjoints et/ou l’utilisation d’une centrale de marché.  

Une convention sur les fournitures d'eau :

La SWDE s’engage à valoriser les capacités de production et de transport disponibles de Vivaqua sur le long terme dans le cadre de la mise en œuvre du Schéma Régional des Ressources en Eau. Vivaqua  augmentera à l’avenir le volume de ses livraisons à la SWDE de 30 à 50% par rapport aux fournitures réalisées ces dernières années, moyennant un prix revu. La nouvelle convention conclue permettra à chacune des deux sociétés d’atteindre leurs objectifs en matière de maîtrise de leur coût de production.

Une coopération technique dans le projet de sécurisation de la Wallonie picarde :

Dans le cadre de la sécurisation en eau des régions du Borinage et de la Wallonie picarde, le projet de la SWDE est de connecter le complexe de la Transhennuyère à Gauraing-Ramecroix géré par la SWDE et les puits exploités par Vivaqua à Ghlin  qui représentent globalement une capacité de production maximale de 5 millions m³ par an. Les conduites alimentant les différentes zones de distribution de cette partie de la Province du Hainaut seront également reliées à cette connexion.

En application de leur convention générale de coopération, la SWDE et VIVAQUA ont signé une convention particulière confiant l’étude et la réalisation du projet de sécurisation de la Wallonie Picarde à ViVAQUA.  Les volumes produits au captage de GHLIN représenteront une bonne partie des achats d’eau que la SWDE garantit à sa partenaire bruxelloise.