Avec le soutien de la Région Wallonne, la SWDE investit dans les économies d’énergie

12.06.2019
 

Après le personnel, l’énergie occupe la deuxième place dans les dépenses de fonctionnement de la Société wallonne des eaux.  A l’horizon 2022, la SWDE ambitionne de réduire ses dépenses énergétiques de 15% par rapport à ce qu’elles étaient 10 ans auparavant et son empreinte carbone de 20% et, par conséquent, de contribuer à une gestion durable des ressources en eau en Région wallonne.  Une subvention régionale va lui permettra d’amplifier encore cette stratégie. 

La SWDE a besoin de 100.000.000 kWh (la consommation de 40.000 ménages) pour faire fonctionner ses 251 sites captages, ses stations de traitement, ses 1.354 réservoirs et châteaux d’eau, ses bâtiments et entrepôts (voir schéma ci-dessous).  Ces dépenses occupent donc une place importante dans la stratégie de la SWDE qui vise à maîtriser ses coûts d’exploitation afin de maintenir la facture d’eau à un niveau raisonnable.

A ce jour, la SWDE a déjà réalisé une amélioration de ses performances énergétiques et dispose de 1,3 MW de panneaux photovoltaïques, et de 2,4 MW de turbines hydro-électriques. La SWDE est ainsi leader en matière de production d’électricité par turbinage, avec près de 7% de sa consommation issue de ce processus. Mais la SWDE souhaite aller encore plus loin avec l’aide de la Région wallonne.

Le gouvernement wallon a décidé d’accorder à la SWDE un soutien majeur pour la gestion durable de l’énergie qui permettra d’actionner deux leviers :

  • La subvention d’un projet de flexibilité énergétique, baptisé « Hydroflex »
  • L’octroi d’un prêt à taux zéro pour des investissements de 15.000.000 € en énergie renouvelable et stockage d’énergie

Hydroflex

Il s’agit d’une expérience originale en partenariat avec l’Université de Liège. Elle vise à diminuer, voire à effacer complètement les consommations électriques de différents sites, lorsque le prix de l’électricité est élevé pendant la journée.  Jusqu’à présent, la SWDE s’était engagée à consommer moins et plus vert. Grâce à ce projet, elle peut désormais consommer moins cher.

Le projet Hydroflex doit permettre de faire baisser la facture énergétique et de contribuer, en réduisant les consommations diurnes, à l’équilibre global de la consommation d’électricité en Région wallonne. Pour le secteur de l’eau, la SWDE se positionne ainsi en pionnier en termes de flexibilité énergétique.

15 millions supplémentaires investis dans le photovoltaïque 

La SWDE contribue également au développement des énergies renouvelables. En matière de réduction énergétique, l’autoproduction d’énergie fait partie intégrante des projets de la SWDE. Cet important soutien de la Région permettra, à court terme, de ne pas répercuter le coût de ces investissements sur la facture d’eau.

A moyen terme, ils vont permettre à la SWDE d’aller bien au-delà de ses objectifs initiaux en matière de production d’énergie renouvelable. En effet, dix sites seront équipés de panneaux photovoltaïques pour une puissance totale de 7 MW, soit 7 fois l’objectif annuel initialement fixé ! Ce qui aura un impact positif sur les coûts d’exploitation de l’entreprise et, par conséquent, contribuera à une meilleure maîtrise de la facture d’eau.

Afin de favoriser l’auto-consommation, des systèmes de stockage seront également installés sur certains sites, en vue de consommer directement l’énergie produite.