Vers un "Cluster" de l'eau pour exporter le savoir-faire wallon

07.05.2019
 

Sous l'égide de l'AWEX (Agence Wallonne à l'Exportation) et de l'Union Wallonne des Entreprises, les trois principaux opérateurs de l'eau régionaux (SWDE, SPGE et CILE) ont présenté aux entrepreneurs wallons l'expertise qu'ils ont acquise dans des programmes de coopération à l'étranger et les opportunités qu'elles pouvaient offrir pour la conquête de marchés à l'exportation.  Une cinquantaine d'entreprises ont répondu présent.  Le début peut-être d'une nouvelle filière d'excellence.

Une référence sur la scène internationale

La SWDE, la SPGE (Société Publique de Gestion de l'Eau) et la CILE (Compagnie Intercommunale Liégeoise des Eaux) sont devenues des références en matière de coopération dans le secteur de l'eau.  De nombreux partenariats ont été conclus ces dernières années, principalement sur le continent africain, pour accompagner ces pays:

  • à développer leurs réseaux de distribution
  • à développer leurs réseaux d'assainissement des eaux usées
  • à exploiter durablement leurs ressources
  • à contrôler la qualité sanitaire du produit
  • à optimiser la performance de leurs infrastructures dans le but de réduire au maximum les gaspillages.

Le projet de coopération de deux ans qui vient de s'achever avec l'Algérie et celui qui commence avec la Tunisie, sont là pour le prouver.  La SWDE et la SPGE, fortes de leur expérience acquise au-travers de partenariats dans plusieurs pays africains, ont ,dans les deux cas, été choisies par la Commission européenne après mise en concurrence de plusieurs candidats dans une procédure de marché. 

La démarche de la SWDE à l'international a toujours été d'accompagner ses partenaires pour concevoir et mettre en place des solutions pérennes basées sur des pratiques éprouvées dans le respect des recommandations de l'ONU en matière de coopération.  Il n'empêche que ces relations établies avec des opérateurs de l'eau à l'étranger constituent désormais une opportunité pour les entreprise wallonnes de faire valoir leur expertise et de remporter des marchés.

Un secteur à haute valeur ajoutée technologique

Le secteur de l'eau est à la recherche constante de solutions qui permettent de gérer une ressource précieuse de la manière la plus efficace possible. L'automation, le contrôle à distance, le smart-metering, le traitement de données sont autant de domaines où les avancées technologiques permettent aux opérateurs de rencontrer un triple défi : garantir l'accès à l'eau pour tous, de manière durable et à un prix soutenable pour le citoyen.

Cette rencontre était l'occasion pour les opérateurs de l'eau, vis-à-vis des entreprises:

  • de les convaincre qu'elles pouvaient disposer d'une vitrine à l'étanger
  • de leur montrer la diversité des débouchés qu'englobent les enjeux de l'eau.

Une cinquantaine d'entreprises wallonnes ont ainsi évalué les opportunités qui pouvaient se dégager sur des questions comme:

  • la conception et l'exploitation de réseaux de distribution d'eau
  • la conception et l'exploitation d'infrastructures de traitement des eaux usées
  • la prospection de nouvelles ressources
  • l'exploitation et la protection de captages
  • le développement de systèmes d'information et des outils digitaux.

Vers un "cluster" de l'eau

Conclusion des travaux : une unanimité sur la nécessité d'une collaboration plus étroite pour échanger l'information, partager des opportunités ou collaborer sur des projets. A l'image du "cluster" TWEED regroupant des entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables, l'environnement et le développement durable, une structure identique pourrait naître autour de la gestion de l'eau.  Quitte éventuellement à intégrer TWEED.