Sécurisation de Stavelot et Vielsalm: la SWDE investit

31.01.2019
 

Les  problèmes récurrents d'alimentation en eau de Stavelot résolus, ceux de Vielsalm ne seront bientôt plus que de mauvais souvenirs. La SWDE investit 20 millions € pour augmenter la réserve d'eau disponible et répondre aux besoins croissants de la cité salmienne.

Il n'est pas encore très loin le temps où l'eau du robinet fâchait les habitants de Stavelot.  En 2007, berlingots et bouteilles leur furent nécessaires pendant plusieurs semaines pour faire face à la pollution des petits captages dont dépendait intégralement l'alimentation en eau de la commune. Désormais, la cité des Blancs Moussis est totalement désenclavée. Elle peut aussi compter sur une liaison directe avec la station de Stembert qui traite les eaux du barrage de la Gileppe.  Cette source alternative peut fournir jusqu'à 30% en plus de la consommation habituelle de la commune. Elle bénéficiera bientôt à Vielsam, grâce au prolongement de la liaison avec la station de Stembert.

Le schéma directeur

Dans les 10 prochaines années, la SWDE va investir quelque 270 millions € dans un programme de sécurisation de l'approvisionnement en eau de la Wallonie.  Cette enveloppe provient: 

  • d'un prêt de la Banque Européenne d'Investissement (BEI)
  • d'une aide de la Région wallonne
  • de fonds propres. 

L'objectif est de pouvoir acheminer, par des moyens alternatifs, en tout point du territoire, une quantité d'eau supplémentaire représentant 30% de la consommation normale locale.  La solution consiste à interconnecter les grands réseaux existants et établir une liaison avec les grandes réserves d'eau dont tout le potentiel n'est pas encore exploité.

Désenclaver Stavelot

Le cas de Stavelot est très illustratif de l'enjeu. 

A l'origine construit et géré par la commune, le réseau de Stavelot est alimenté par 3 captages de faible capacité. Ceux-ci présentaient de nombreuses faiblesses, à la fois quantitatives et qualitatives :  rendement limite en période de fortes températures, contaminations fréquentes en cas d'inondation de la zone de captage suite à de fortes pluies, etc...  C'est ainsi qu'en 2007, d'importantes averses orageuses avaient imposé, pendant près d'un mois, la mise à l'arrêt de plusieurs captages . La population de Stavelot avait été obligée de s'alimenter en eau potable avec des bouteilles et des berlingots. De nombreux travaux ont été entrepris depuis :

  • la mise à niveau d'une station de traitement à Lodomez pour potabiliser les eaux brutes des petits captages. Mais le coût de ce traitement, chaque année plus élevé, a fini par rendre le prix du m³ produit sur place totalement disproportionné!
  • l'interconnexion de l'adduction du barrage d'Eupen vers Spa avec une station de pompage à Wayai (au niveau de Tiège). Cette solution s'avère toutefois insuffisante pour assurer une sécurisation à hauteur de 30%, lors des pics de consommation sur Spa, Francorchamps et Stavelot.

Pour renforcer durablement la sécurisation de Stavelot, la SWDE a:

  • posé 9 km de conduites entre son réservoir de La Louveterie (capacité de stockage de 30.000 m³ en provenance de la station de Stembert) et les infrastructures existantes à Tiège
  • modifié la capacité de stockage du réservoir du Vieux Château à Stavelot (800 m³ au lieu de 120 m³)
  • interconnecté ce réservoir avec les autres ouvrages de stockage qui desservent le réseau de distribution.

Dans le même temps, la SWDE a mis hors service les 3 captages qui alimentaient historiquement Stavelot, ainsi que la station de traitement de Lodomez. 

Ces infrastructures mises en place depuis 2007 représentent un investissement total de 12 millions €.

Prolonger vers Vielsalm

Depuis de nombreuses années, Vielsalm connaît également des difficultés structurelles. Avec une activité économique en croissance, une importante fréquentation touristique en été et des captages aux rendements devenus insuffisants, il arrive fréquemment que la production locale soit inférieure de 20 à 25% à la demande. 

A l'exception de cet été 2018 où les conditions climatiques ont été exceptionnelles, la SWDE est toujours parvenue à garantir le fonctionnement normal du réseau de distribution de Vielsalm. Mais il manquait une solution pérenne, capable de résoudre les problèmes actuels et d'anticiper de futures augmentations de la consommation. Le prolongement de la liaison qui a été réalisée pour sécuriser Stavelot  constitue cette solution.  Cet investissement en faveur de Vielsalm représente un budget estimé à 20 millions €, avec une mise en service espérée dans 3 ans. 

Les premières procédures de demandes de permis sont en cours et les premiers appels d'offres pour réaliser le chantier seront bientôt lancés.