Nouveau prêt de 200 millions de la BEI à la Société wallonne des eaux

14.11.2016
 

La BEI renouvelle sa confiance à la SWDE et signe un nouveau prêt de 200 millions d’euros pour soutenir les projets de modernisation du principal producteur et distributeur d’eau wallon sur la période 2017-2019. C’est un engagement pour la qualité de l’eau, pour des installations et une gestion à la pointe du progrès, en faveur des consommateurs et de l’environnement.

Ce lundi 14 novembre 2016, au Polygone de l’eau à Verviers, MM. Pim van Ballekom, Vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI) et Eric Smit, Président du Comité de Direction de la Société wallonne des eaux (SWDE) ont signé l’octroi d’un prêt de 200 millions d’euros pour les investissements des trois prochaines années de la SWDE.

Un troisième prêt en 10 ans

Depuis 2006, la Société wallonne des eaux a bénéficié de deux prêts de la Banque européenne d’investissement pour un montant total de 275 millions d’euros.  Ces montants ont permis à la SWDE de développer ses capacités de production à partir des barrages (Eupen et  Gileppe, dans l’est de la Belgique) et des eaux de carrière (complexe de la Transhennuyère) avec la construction d’unités de nanofiltration pour la potabilisation des eaux brutes et avec l’installation d’un troisième décanteur au barrage de Nisramont. Des montants qui ont également permis d’accélérer la modernisation et l’extension des réseaux de distribution, le remplacement des raccordements en plomb et la construction de nouveaux Centres d’Exploitation mieux adaptés, mieux équipés, mieux situés et plus performants sur les plans énergétiques et environnementaux (à Aye, Stembert et Gaurain-Ramecroix).

Sécuriser l’approvisionnement en eau

Le défi de la SWDE pour les années à venir sera de poursuivre le renouvellement de son réseau, mais également de sécuriser l’approvisionnement en eau sur l’ensemble du territoire wallon en tenant compte d’une croissance de la population et des zones d’activité économique.  Il faudra, pour y parvenir, mieux connecter les zones où des capacités de production excédentaires subsistent et celles qui ont atteint leurs limites. Ces projets qui s’inscrivent dans le Schéma Régional des Ressources en Eaux, nécessitent  plusieurs centaines de millions d’euros d’investissements.

La délégation de la BEI a pu assister à une démonstration de l’unité de télégestion que la SWDE va déployer sur 1.000 ouvrages de captage, de traitement et de stockage au cours des 5 prochaines années. Ce projet permettra un meilleur contrôle des flux entrants et sortants et contribuera à l’objectif stratégique de réduction des pertes d’eau sur les réseaux de distribution.

M. Eric Smit, Président du Comité de direction de la SWDE s’est félicité de la décision prise par le Conseil d’administration de la BEI d’octroyer une nouvelle aide à la SWDE, après une instruction rigoureuse des futurs projets et une visite d’évaluation des projets déjà réalisés.  Il a rappelé que le BEI était désormais le plus important prêteur de la SWDE et ce, à des conditions de financement très favorables qui permettent de soutenir ses efforts de modernisation tout en limitant de manière significative le niveau des charges financières et donc l’impact sur le prix du m³ facturé aux ménages.

M. Pim van Ballekom, Vice-président de la BEI a déclaré lors de la signature : « Je félicite la SWDE pour son programme de modernisation. La qualité de l’eau et la sécurisation de la distribution sont des éléments très importants que nous considérons comme acquis dans nos sociétés mais qui ne le sont pas et qui ne pourraient perdurer sans d’importants investissements et une grande expertise. Nous sommes heureux de conclure ce nouveau partenariat ; nous jouons pleinement notre rôle de financier de l’Europe aux côtés de la SWDE pour faciliter la réalisation de ses projets dans les meilleurs délais et aux moindres coûts, offrant ainsi aux wallons un coût-vérité de l’eau le plus bas possible».

La BEI poursuit ainsi ses objectifs en faveur de l’environnement, soutenant le développement d’infrastructures innovantes, durables et des services de qualité et permettant à la Région de se conformer aux exigences de la réglementation européenne. Le secteur de l’eau en Belgique a bénéficié sur les deux dernières décennies de plus de 4 milliards d’euros de financement de la BEI dont  1,8 milliard a été consacré aux projets de partenaires wallons (la SWDE, le CILE, la SPGE).