L'Algérienne des Eaux s'appuie sur la SWDE pour créer son centre de formation

01.12.2017
 

Une délégation de l'Algérienne des Eaux a visité les installations du Polygone de l'eau à Verviers partagé par le Forem et la SWDE.

Malgré d'importantes réserves d'eau, l'Algérie connaît régulièrement des situations dites de "stress hydrique". La distribution d'eau ne parvient pas à fournir les quantités nécéssaires, pour une population en forte croissance. Le défi, pour les 30.000 employés de l'Algérienne des Eaux, c'est de pouvoir non seulement investir dans la rénovation d' infrastructures anciennes et vétustes, mais également de les exploiter le plus efficacement possible. Le rendement des réseaux (les quantités d'eau perdues à cause des fuites) est un défi majeur, pour éviter justement des situations de pénuries.

 

Développement des compétences

L'amélioration du rendement d'un réseau de distribution passe également par sa gestion au quotidien. Les actions de maintenance, les réparations, les choix de matériels et de matériaux, les stratégies d'implantations; autant de domaines qui connaissent par ailleurs de nombreuses évolutions technologiques. Pour répondre à ce défi, l'Algérienne des Eaux a décidé d'investir également dans la formation de son personnel et le développement de ses compétences.

"L'expertise de la SWDE sera très utile pour mettre à niveau les outils de formations actuels de l'ADE" - Hocine Zaïr, Directeur Général ADE

Cette préoccupation est de longue date au coeur de la stratégie de la SWDE. Une meilleure efficacité, de meilleurs rendements, d'importants investissements pour renouveler une infrastrucure ancienne font partie des préoccupations quotidiennes de l'entreprise. L'objectif du projet sera donc, à l'horizon 2018, de permettre à L'ADE d'identifier les outils nécéssaires pour assurer la formation aux métiers de l'eau et de développer des programmes de cours, notamment pour les métiers de fontainiers, d'électromécaniciens, de contrmaître de chantier et de responsable d'exploitation.

Une longue tradition de coopération

C'est le deuxième partenariat que signe la SWDE avec l'Algérienne des Eaux. Le projet précédent a permis à l'ADE de mettre en place sons systéme de protection et de contrôle de la qualité sanitaire de l'eau distribuée sur l'ensemble de son réseau. Un défi de taille vue les distances parcourues par celui-ci.

Ce nouveau partenariat avec l'Algérie est financé par la Coopération Technique Belge, pour laquelle la SWDE est le référent pour tous les programmes liés à l'eau.

Sous l'égide de la Commission Européenne, la SWDE et la SPGE sont également partenaires avec l'AGIRE, l'Agence algérienne pour une Gestion Intégrée des Ressources en Eau dans le but de doter l'Algérie d'outils permettant de connaître précisément l'état de ses ressources en eau, leur capacité, leur potentiel, les débits possibles afin d'avoir une stratégie à l'échelle de l'ensemble du territoire pour assurer l'alimentation en eau tout en préservant la perennité de la ressources.

Un troisième projet, a son tour soutenu par la Coopération Technique belge, va bientôt démarrer. Il visera la création d'un institut algérien de formation aux questions d'assainissement des eaux usées, aux techniques d'irriguation et aux aspects environnementaux de la gestion des ressources en eau.