La Côte d'Ivoire en visite à la SWDE

22.02.2019
 

La Côte d'Ivoire entame un ambitieux programme d'investissements - deux milliards d'euros - pour moderniser ses infrastructures de production et de distribution d'eau potable, ainsi que celles conçues pour l'assainissement des eaux usées.  Objectif : être plus efficaces et plus performants pour limiter le gaspillage des ressources en eau du pays.  Invitée par CMI-Balteau, une délégation ivoirienne est venue visiter le captage et la station de traitement de la SWDE à Jambes pour voir les moyens qui peuvent rencontrer cet objectif.

La gestion de l'eau était auparavant un département de l'administration des Travaux public en Côte d'Ivoire.  Production, distribution et assainissement sont désormais supervisés par un ministère spécifique : le ministère de l'Hydraulique.  La Côte d'Ivoire a déployé d'importants efforts pour assurer la fourniture en eau qu'il potable de sa population.  Il lui faut aujourd'hui faire en sorte de garantir la pérennité du service et faire en sorte qu'il n'épuise pas les ressources en eau.

Laurent Tchagba, le ministre ivoirien de l'Hydraulique et les dirigeants de la SODECI (Societé des Eaux de Côte d'Ivoire) sont venu voir les installations de la station de la SWDE à Jambes.  CMI-Balteau y a installé un système d'automates qui permet de contrôler en permanence les volumes entrants et sortants de la station et d'ajuster en permanence les quantités en fonction de la sollicitation des réservoirs qui alimentent les réseaux de distribution.  Le système est complété par des moyens de contrôles à distance de la station permettant une veille permanente et une intervention rapide en cas d'incident.

Des projets de coopération

La délégation ivoirienne s'est dite très intéressée par l'expertise démontrée de la SWDE dans l'amélioration de la performance des infrastructures de distribution.  Ce point fait partie du plan stratégique de l'entreprise déployé en ce moment dans le but de maintenir la facture d'eau à un  niveaux raisonnable.

Une des priorités de M. Laurent Tchagba, Ministre Ivoirien de l'Hydraulique, est également de doter la Côte d'Ivoire d'un laboratoire d'analyse de la qualité de l'eau spécifique et performant et d'une stratégie de contrôle de la qualité sur l'ensemble du réseau.  Là aussi, l'expertise de la SWDE a déjà fait ses preuves.  Elle a participé activement aux développement de tels laboratoires en Algérie, au Maroc et au Bénin.  Un projet de la même nature est en discussion au Rwanda.  Des contacts auront lieu dans le prolongement de cette visite pour établir un contrat de partenariat pour créer le laboratoire ivoirien.