JDE 2020 : visite virtuelle de la sation de traitement d'Ecaussinnes

30.09.2020
 

Cette année encore, la SWDE participe à cet événement. A découvrir, notre station d’Ecaussinnes ! Ce lieu illustre notre projet de sécuriser l’approvisionnement en eau de tous les wallons. C’est aussi un exemple de gestion durable de la ressource « eau ». En raison du Covid-19, la visite sera virtuelle. Rendez-vous le 4 octobre entre 13h et 15 heures sur sudinfo.be ou sur Facebook.

Depuis quelques mois, La Louvière est reliée à la station d’Ecaussinnes, située à 15km. En cas d’incident sur les sources d’alimentation principales de la ville et de ses environs, la station peut être sollicitée pour assurer la continuité de la fourniture d’eau potable. Il s’agit de l’aboutissement d’un vaste plan de 35 millions € investis dans la modernisation et la sécurisation de la distribution d’eau dans la région du Centre. 

En 10 ans, ce plan a permis la construction (ou la rénovation) et l’interconnexion de trois châteaux d’eau du réseau de La Louvière, ainsi que le remplacement de dizaines de kilomètres de canalisations. 

Ces chantiers ont parfois pris un tour spectaculaire, comme la rénovation du château d’eau du Tierne du Bouillon, il y a un an. 

Outre la Louvière, ces aménagements profitent également aux communes de Anderlues, Binche, Braine-le-Comte, Chapelle-lez-Herlaimont, Le Roeulx, Manage, Morlanwelz, Seneffe et Soignies. 

Une gestion durable de la ressource 

La station d’Ecausinnes est également en mesure de produire de l’eau potable à partir de l’eau d’exhaure des carrières, soit l’eau que les carriers doivent pomper pour pouvoir maintenir la roche à sec.  Une activité est encore florissante dans la région du Centre.  Auparavant, ces eaux étaient simplement évacuées.  Depuis 2008, année d’inauguration de la station, ces importants volumes sont désormais récupérés et transformés en eau potable.  Prochainement, la station sera reliée à deux nouvelles carrières à Ecaussinnes et Neufvilles. 

La SWDE dispose d’une capacité de production d’eau potable d’au moins 25 millions de m³ par an, uniquement grâce à l’exhaure des carrières (Ecaussinnes, Gaurain-Ramecroix et Florennes), ce qui fait de la Wallonie une pionnière en la matière au sein de l’Union européenne. 

Rendez-vous le 4 octobre entre 13h et 15 heures sur sudinfo.be ou sur Facebook.